Conclure un crédit est toujours une bonne idée pour ne pas perdre du temps dans la réalisation de vos projets. Mais attention à bien choisir votre contrat pour éviter la déchéance de prêt et les conséquences que cela pourrait avoir sur votre réputation et sur vos finances. Alors, comment être sûr d’éviter le surendettement : voici quelques astuces.

Faire un bilan financier avant de vous lancer

Il existe différentes étapes à respecter pour être sûr de choisir le meilleur contrat de crédit. Ce peut être par exemple la simulation des offres et le comparatif de crédit que vous pouvez d’ailleurs faire facilement et gratuitement en ligne. Mais avant tout cela, il parait aussi important de vérifier votre état de santé financier afin de savoir s’il vous permet de vous engager sur le long terme dans une dette, quelle qu’elle soit.

En la matière, un expert comptable Saint-Gilles pourra vous être utile. Il propose aux particuliers de faire un bilan, même en ligne, rapidement pour vous permettre d’avoir une vision d’ensemble et objective de votre situation financière : vos revenus, vos charges en cours, votre niveau de vie, votre capacité d’endettement, etc.

Une évaluation financière de votre projet

S’endetter pour réaliser votre projet est une bonne idée pour peu que celui-ci soit viable et vous rapporte. Mais vous ne pouvez pas simplement vous contenter de le deviner. Un conseil : demandez également à votre expert comptable Saint-Gilles de réaliser un bilan financier de votre projet.

C’est d’autant plus utile s’il s’agit d’un prêt pro ou d’un prêt immobilier que vous comptez réaliser. Ce sont les plus chers de tous et ceux les plus à risques dans la mesure où il s’étale dans le temps. Et généralement, vous comptez sur les revenus de votre investissement pour assurer le règlement des mensualités. Encore faut-il que votre projet tienne ses promesses.

Un apport personnel de 30% maximum

On insiste sur ce point : ce ne sont pas les banques qui vous demandent un apport personnel. Tant pour les crédits affectés que les prêts personnels, la souscription n’aient pas conditionné par la disposition de ce genre de possibilité financière. Néanmoins, sachez que présenter un apport personnel peut vous éviter les déchéances de prêt.

Qui dit apport personnel entend le financement de 30% maximum de votre projet de votre propre poche. Ce qui revient à réduire le capital à emprunter auprès de la banque et donc les taux d’intérêt demandés par celle-ci ainsi que les mensualités que vous allez devoir payer.

En soi, les établissements prêteurs ne s’intéressent pas à la provenance de votre apport personnel. Ce peut être un héritage, une assurance vie que vous avez touchée avant l’heure, une épargne que vous allez liquider ou la vente d’un de vos biens, voire une dette que vous avez contractée autre part.

Choisir les bonnes conditions pour emprunter

A chaque banque ses conditions de remboursement. Et outre de comparer les taux et la réactivité des services à la clientèle, vous devez également vous attarder sur ces dernières. En effet, auprès de certaines banques vous avez davantage d’alternatives pour minimiser les conséquences en cas d’insolvabilité soudaine. Ce peut être un rééchelonnement de vos mensualités, un report de payement, une renégociation de vos mensualités, etc.

Ces avantages peuvent être sujets à des pénalités dans certains cas. Aussi, faites attention à bien lire votre contrat d’adhésion avant de le signer. Et d’ailleurs, chez quelques établissements, ils n’existent même pas. Ce qui vous expose à de gros risques.

Par ailleurs, avoir la possibilité de souscrire à une assurance autre que celle de banque dans le cadre de votre emprunt peut être une bonne chose. Mais attention à ce que la couverture soit optimale afin d’éviter justement la déchéance en cas d’insolvabilité soudaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.