Location maison

Locataire, ce que vous devez savoir concernant le loyer

Selon les sondages, il serait moins cher de louer que de devenir propriétaire. Et c’est aussi moins compliqué. En effet, en étant locataire, vous n’aurez d’autres charges que le loyer. Vous n’aurez pas à assurer l’entretien des biens. Mais attention, ne vous laissez tout de même pas avoir par vos propriétaires. Voici ce que vous devez savoir sur cette charge mensuelle pour ne pas vous faire arnaquer.

 

Parlons de l’augmentation des loyers

Le propriétaire a le droit de profiter de son bien comme bon lui semble. Néanmoins, ce n’est pas une raison pour profiter de vous. Il peut bien évidemment augmenter son loyer, mais seulement à certaines conditions. L’augmentation devra en amont être mentionnée dans le contrat de bail. On parle non seulement de la fréquence, mais aussi de l’importance de cette augmentation. Le cas échéant, il ne pourra pas augmenter le loyer.

On vous conseille notamment d’éviter les propriétaires qui augmentent systématiquement leur loyer tous les ans. En moyenne, ce genre de démarche peut être demandé tous les 2 ou 3 ans. Et si vous vivez dans un appartement à loyer bloqué, il est impossible pour le propriétaire de demander une augmentation sans que vous décidiez de partir du logement. Quelques biens de ce genre continuent de subsister en Belgique de nos jours.

Attention, l’augmentation de loyer doit toujours respecter les normes imposées par le plafond des loyers pour les biens soumis à des dispositifs de défiscalisation. Le cas échéant, vous pouvez porter l’affaire auprès d’autorités compétentes. La Mairie des différentes régions de Belgique dispose actuellement d’une branche pour le traitement des conflits entre propriétaire et locataire.

 

Que comprend le loyer ?

Le contrat de bail est un échange de consentement en vous, locataire, et le propriétaire. Il fixe la responsabilité et les droits de chaque partie prenante. Vous vous engagez à respecter les mensualités en échange le propriétaire devra vous fournir un bien sain et habitable.

Autrement dit, on peut donc considérer faisant partie du loyer : les travaux de réparation et d’entretien du bien, autre que les petits travaux comme le remplacement de la robinetterie, des ampoules, etc. , les gros chantiers de rénovation comme la peinture extérieure, la climatisation et l’isolation, etc.

Le loyer est aussi le gage que vous allez pouvoir profiter des lieux comme bon vous semble. Si le propriétaire a des recommandations en ce sens, il devra mentionner ces règles dans le contrat de bail. Ce peut être par exemple les restrictions concernant les exploitations professionnelles, l’installation d’animaux de compagnie dans la maison ou appartement, etc.

 

Jusqu’à quand vous devez payer le loyer ?

Pour des problèmes de toutes sortes, vous souhaitez résilier le bail ? Voici quelques conseils des experts en comptabilité Forest pour éviter les pénalités :

  • En premier lieu, respecter les délais de préavis. De nouvelles normes ont été édictées en la matière. Si la résiliation vient du locataire, le délai en question peut être raccourci à 1 mois. Par contre, si la rupture du contrat vient du propriétaire, le délai de 3 mois perdure. Si vous comptez quitter le logement, vous devez envoyer une lettre recommandée au propriétaire mentionnant votre date de départ, la date de début du préavis et la fin de celui-ci. Ainsi, vous éviterez tout malentendu.
  • En second lieu, vous devez continuer de payer le loyer jusqu’à votre départ. Selon l’expert en comptabilité à Forest en Belgique, chaque mois que vous piétinez devra être dû. Vous ne pouvez pas arrêter de payer sous prétexte que vous avez encore 1 mois de caution en réserve. Mais par contre, le propriétaire ne pourra vous exiger de payer un autre loyer après votre départ. Vous n’êtes pas responsable de sa vacance locative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *